Shaping the future of animal health
Groupe Virbac

Résultats annuels 2016

13-03-2017 

Communiqué

 

Fort rebond de la rentabilité en 2016

 

PR16-01.gif

Le chiffre d’affaires consolidé annuel de Virbac s’est élevé à 871,8 M€, en croissance de +2,3%, marquée par l’évolution défavorable des taux de change; à taux comparables, la croissance est de +4,5%, dont +4,4% de croissance organique. À l’exception de l’Aquaculture, la croissance est portée par une bonne performance de l’ensemble des régions qui bénéficient de la montée en puissance des nouveaux produits antiparasitaires pour animaux de compagnie lancés récemment en Europe, du dynamisme des gammes destinées aux animaux d’élevage dans les pays émergents, et de la reprise progressive des ventes des gammes historiques aux États-Unis, même si celle-ci est un peu en retrait par rapport aux attentes de début d’année. Il est à noter également que les États-Unis ont bénéficié d’un effet de stockage chez les distributeurs en 2016, lié au retour sur le marché de certains produits en toute fin d’année, en particulier Iverhart Max, à une reprise très progressive des ventes aux cliniques des produits réintroduits ainsi qu’à des augmentations de prix au 1er janvier.

Le résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions est, comme attendu, en progression notable au second semestre (43,2 M€ contre 39,7 M€ au premier semestre). Sur l’ensemble de l’année il s’est donc élevé à 82,9 M€, une forte hausse (+44,2%) par rapport à l’an dernier et ce malgré l’impact négatif de 9,7 M€ lié à l’évolution des taux de change. Cette évolution est principalement liée à l’amélioration de la contribution opérationnelle des États-Unis générée d’une part par la hausse de la marge liée à la reprise progressive de l’activité historique ; et d’autre part à la diminution des coûts pour dépréciation et destructions des stocks et à la baisse des frais de consultants. Les autres régions concourent également à l’amélioration du résultat opérationnel courant grâce à la croissance de l’activité et de la marge et une bonne maîtrise des frais. Le ratio de résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions  sur chiffre d’affaires se situe ainsi à 9,5% en 2016 et 10,4% à taux de change constants. 

Le résultat net–part du Groupe s’élève à 34,6 M€, une hausse de +268% par rapport à l’exercice 2015. Il prend en compte d’une part la baisse de la charge d’amortissement des actifs incorporels issus des acquisitions (16,5 M€ contre 19,2 M€ en 2015); et d’autre part des produits non récurrents et de nature purement comptable résultant de l’application des normes IFRS relatives aux regroupements d’entreprises (notamment annulation d’une dette sur titres devenue sans objet en 2016); enfin, la diminution des frais financiers, liée à un impact de change favorable essentiellement dans la filiale chilienne qui bénéficie cette année d’une parité USD / CLP plus favorable. Cet impact de change compense l’augmentation des charges financières.

Sur le plan financier, la baisse de l’endettement net du Groupe par rapport à 2015 provient pour l’essentiel de la bonne maîtrise du besoin en fonds de roulement. Globalement, l’endettement a pu, comme prévu, diminuer à partir du deuxième semestre (-57,9 M€) pour s’établir à 547,1 M€ à fin décembre. Ces éléments financiers permettent au Groupe Virbac de respecter ses obligations vis-à-vis de son pool bancaire, renégociées dans le cadre de la demande de waiver qui a été obtenue à l’unanimité en décembre 2016. 

Perspectives 2017 
2017 devrait voir une progression modérée des activités du Groupe à taux de change constants. Les perspectives restent assez bonnes en Europe et très bonnes pour les zones Asie-Pacifique et Amérique latine. Aux États-Unis, les derniers produits encore absents du marché et ne nécessitant pas de variation de leurs dossiers d’enregistrement vont être de nouveau commercialisés dans les premiers mois de l’année. En parallèle et à la suite de la levée de la warning letter fin 2016, Virbac États-Unis peut de nouveau travailler à des variations de dossiers et envisager de nouveaux dépôts. Le volume d’affaires ex-distributeurs va continuer à bien progresser dans ce pays. En revanche les ventes ex-Virbac sont attendues à un niveau proche de 2016 : les produits vendus aux distributeurs en fin d’année 2016, comme Iverhart Max, devront en effet être écoulés avant que les commandes de réassort ne prennent de l’ampleur. Au Chili, le marché de l’aquaculture demeure perturbé, en conséquence le Groupe ne compte pas encore sur une amélioration des perspectives dans ce pays.

Dans ce contexte, la croissance organique du Groupe à taux de change constants en 2017 devrait être à un niveau « low-single digit » (l’évolution du chiffre d’affaires du 1er trimestre devrait être négative par rapport à 2016). La reprise progressive aux États-Unis devrait se traduire par une amélioration de la marge. Les dépenses de R&D vont augmenter légèrement en ratio sur chiffre d’affaires afin de poursuivre les programmes de développement. En conséquence, le Groupe anticipe une amélioration du résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d’acquisitions sur chiffre d’affaires qui devrait se situer autour de +0,5 points à taux de change constants, mais qui pourrait progresser plus aux taux de change actuels. Sur le plan financier, le redressement de la rentabilité et un strict contrôle des capitaux engagés devraient permettre de poursuivre le désendettement qui se produira au cours du deuxième semestre compte tenu du profil habituel de génération et de consommation de cash du Groupe et devrait se situer entre 30 et 50 millions €.

Une réunion SFAF à destination des analystes se tiendra lundi 13 mars à 14h30 dans le Salon Club des Arts & Métiers, 9bis avenue d’Iéna - 75116 Paris. 
Pour les personnes ne pouvant pas s’y rendre, un webcast est prévu. INFORMATIONS POUR LES PARTICIPANTS
Lien d’accès Webcast http://event.onlineseminarsolutions.com/
r.htm?e=1377956&s=1&k=73B31AFCCDDF50CE658B47FCD4291CDE
Ce lien permet aux participants d’accéder au Webcast en direct et/ou en archive.
Il n’y aura pas d’interaction en temps réel. Vous pourrez nous adresser vos questions si besoin sur notre adresse mail : 
finances@virbac.com.

Retour

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page Share on Twitter