Shaping the future of animal health
Groupe Virbac

Résultats semestriels 2015

15-09-2015 

Communiqué

Résultats du premier semestre très impactés par les Etats-Unis

 

 

 

 

PR-S1-2015.gif

Le chiffre d’affaires du premier semestre a connu une croissance de +18,0%, marquée très positivement par l’évolution favorable des taux de change et l’intégration de la gamme Sentinel nouvellement acquise aux Etats Unis. A l’inverse l’interruption de l’activité de l’usine de St. Louis (Missouri) a pesé sur la croissance organique, qui ressort globalement à -1,9% malgré un bon niveau hors Etats Unis : +5,3%.

Présentation du résultat opérationnel. Compte-tenu de l’importance des opérations de croissance externe réalisées ces dernières années, la charge d’amortissement des actifs incorporels valorisés dans le cadre de l’allocation du prix de ces acquisitions est significative. Afin de faciliter la lecture de la performance opérationnelle du Groupe, cette charge d’amortissement est désormais identifiée sur une ligne séparée dans le résultat opérationnel courant, qui  est donc présenté ajusté ou non de cette charge. Celle-ci s’est élevée sur le semestre à 9,6 millions € contre 2,9 millions € en 2014.
Par ailleurs certaines écritures comptables résultant de l’application des normes IFRS peuvent avoir une incidence exceptionnelle sur le résultat opérationnel. C’est le cas en 2015 du fait de la réévaluation, à leur valeur de réalisation, des stocks de produits finis provenant de l’acquisition de Sentinel, qui représente sur le semestre une charge non récurrente de 7,9 millions € (égale à la charge qui sera constatée pour l’ensemble de l’année).

Le résultat opérationnel courant ajusté,  avant incidence des éléments ci-dessus, s’est élevé à 27,4 millions €, en forte baisse par rapport à l’an dernier (52,8 M€) du fait de la situation de la filiale américaine et malgré la contribution très positive de Sentinel. Celle-ci s’élève à près de 20 millions US$ mais ne peut, comme annoncé récemment, compenser la baisse d’activité très importante enregistrée aux Etats-Unis à la suite de l’arrêt temporaire de l’usine de St. Louis, ainsi que les coûts supplémentaires engagés dans le cadre du plan d’amélioration du système de qualité mis en œuvre. Au total, la filiale américaine a ainsi enregistré au cours de ce semestre une contribution opérationnelle (hors R&D) négative de près de -11 millions US$ (-9,7 M€) contre + 17 millions US$ (+12,4 M€) en 2014.
En dehors des Etats-Unis, le résultat opérationnel ajusté est en diminution d’environ -3 millions € compte tenu de la poursuite des investissements du Groupe en R&D (en hausse de 4,6 M€) et d’une charge exceptionnelle (2,2 M€)  consécutive à un litige visant une marque utilisée par le Groupe en France. A l’inverse l’évolution des taux de change depuis le début de l’année a eu un impact positif de l’ordre de 4 millions €.

Le résultat net – part du Groupe s’établit à -3,8 millions €. Il tient compte des écritures citées précédemment relatives aux amortissements et aux stocks issus d’acquisitions, ainsi que de charges financières en augmentation suite à l’acquisition de Sentinel, financée par endettement.

Sur le plan financier, le Groupe a restructuré sa dette en début d’année après l’acquisition de Sentinel, via des crédits bancaires et privés, en € et US$,  sur des durées de 5 à 10 ans. La hausse de l’endettement par rapport à 2014 provient essentiellement du règlement de cette acquisition et de la situation de la filiale américaine. Du fait de la saisonnalité des besoins en fonds de roulement et de la reprise progressive de l’activité aux Etats-Unis, une baisse significative du niveau d’endettement du Groupe est attendue sur le second semestre.

Perspectives
Le retour graduel sur le marché de certains produits fabriqués dans l’usine de St. Louis aura un impact encore limité d’ici la fin de l’année, mais les surcoûts du premier semestre devraient fortement se réduire. Le résultat opérationnel courant ajusté du second semestre est donc attendu en net progrès par rapport à celui du premier semestre. Il devrait toutefois se situer encore en deçà de celui du second semestre 2014 malgré l’apport de Sentinel.
En 2016 le chiffre d’affaires des Etats-Unis hors Sentinel devrait rebondir fortement, sans retrouver encore totalement le niveau de 2014, et la gamme Sentinel devrait continuer à bien évoluer. Le marché de la santé animale restant bien orienté, le Groupe devrait continuer à poursuivre sa croissance dans les autres régions du monde.

Retour

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page Share on Twitter