Shaping the future of animal health
Groupe Virbac

Chiffre d'affaires consolidé du troisième trimestre 2014

16-10-2014 

Communiqué

Confirmation du rebond de croissance au troisième trimestre

PR-14Q3-01

 

 

Le chiffre d’affaires consolidé de Virbac au troisième trimestre s’est élevé à 202,7 M€, en croissance de +10,5% par rapport à la même période de 2013. Contrairement au premier semestre les taux de change n’ont pas été pénalisants au cours des derniers mois; à parités constantes la croissance sur ce trimestre ressort ainsi à +10,1%, dont +9,3% sur le plan organique (hors Santa Elena en Uruguay).
L’évolution positive enregistrée dans la plupart des pays d’Europe au premier semestre s’est poursuivie, confortée par le lancement en France et en Europe du Nord de l’antiparasitaire interne pour animaux de compagnie Milpro. Aux Etats-Unis, comme attendu, l’activité a connu une forte progression grâce au retour sur le marché, en juillet dernier, de l’antiparasitaire interne Iverhart Plus et à la reconstitution des stocks des distributeurs sur ce produit. Dans le reste du monde le Groupe a continué de connaître de bons niveaux de croissance.

Avec un chiffre d’affaires cumulé de 569,0 M€ comparé à 555,4 M€ l’an dernier, Virbac enregistre sur neuf mois une croissance globale de +2,4%, qui reste fortement pénalisée par la situation des taux de change au premier semestre puisqu’à taux constants elle serait de +6,0%, dont +5,1% de croissance organique. Toutes les régions affichent une évolution positive à l’exception de l’Amérique du Nord, dont la baisse marquée du premier semestre est néanmoins en grande partie déjà compensée par la bonne performance du troisième trimestre avec le retour d’Iverhart Plus.

Sur le plan des espèces, à parités et périmètre constants l’activité à fin septembre dans le segment des animaux de compagnie est redevenue légèrement positive, +1,3%, mais cette évolution est encore pénalisée par l’absence d’Iverhart Plus au premier semestre aux Etats-Unis. Les lancements de nouveaux produits en cours en Europe et le rebond attendu aux Etats-Unis avec le retour d’Iverhart Plus devraient renforcer cette tendance positive d’ici la fin de l’année.
Le segment des animaux de production continue à connaître, lui, une croissance organique plus soutenue, +11,7% grâce à la dynamique des pays émergents -notamment l’Inde, l’Afrique du Sud, le Mexique et le Brésil- et à une bonne évolution en Australie et Nouvelle Zélande ainsi qu’en Europe, où l’activité enregistre une belle progression dans les deux secteurs des ruminants et de l’élevage industriel (porc et volaille).
L’activité dans le secteur de l’aquaculture est quant à elle en légère progression sur 9 mois, après un ralentissement au premier semestre lié à la régulation par les autorités du « stock » de saumons mis en eau de mer par les fermes aquacoles au Chili.

 

PR-14Q3-02

Retour

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page Share on Twitter