Shaping the future of animal health
Groupe Virbac

Résultats semestriels 2014

29-08-2014 

Communiqué

Résultats du premier semestre impactés par les changes et la faible activité aux États-Unis

S

PR-14H1


EEn termes réels, la croissance du chiffre d’affaires  au premier semestre s’est élevée à +4,1% au total, dont +3,0% sur le plan organique, mais elle a été masquée par la faiblesse des taux de change de la plupart des monnaies par rapport à l’Euro. A parités constantes, l’activité a connu une bonne croissance dans l’ensemble des régions du monde à l’exception des Etats-Unis, qui ont souffert de l’absence d’Iverhart Plus du marché jusqu’à la fin du mois de juin. Les livraisons de ce produit ont à présent repris depuis début juillet.

Le résultat opérationnel courant s’est élevé à 49,9 M€ contre 56,2 M€ l’an dernier, une baisse de  -11,3% et -1,5 point en pourcentage du chiffre d’affaires. Cette évolution est en partie liée aux taux de change, qui ont eu un impact négatif de plus de 4 M€ sur la performance opérationnelle du Groupe. L’autre facteur majeur qui a affecté les résultats durant cette première partie de l’exercice a été la baisse de plus de 5 M€ du résultat généré par les Etats-Unis du fait de la baisse de l’activité. En revanche, l’évolution des résultats dans les autres régions a été positive et a ainsi partiellement compensé l’impact de ces deux facteurs.

Le résultat net – part du Groupe s’élève à 27,8 M€ après déduction des frais financiers et de l’impôt, une baisse de -14,7% par rapport à 32,6 M€ au premier semestre 2013.

Sur le plan financier, la hausse de 54 M€  de l’endettement net du Groupe en comparaison de fin juin 2013 est essentiellement due aux règlements effectués durant cette période au titre des acquisitions récentes et des clauses d’ajustement de prix afférentes : Centrovet (Chili), Stockguard (Nouvelle-Zélande), et Santa Elena (Uruguay). En dehors de ces éléments, sur le premier semestre, les besoins de financement liés au programme d’investissements du Groupe et à la hausse saisonnière du besoin en fonds de roulement ont été sensiblement moindres, 16 M€ de moins, que sur la même période de l’an dernier. Du fait de cette saisonnalité, une baisse importante du niveau d’endettement est attendue, comme chaque année, au cours du second semestre.

Perspectives 2014

Avec le retour d’Iverhart Plus sur le marché américain début juillet et plusieurs lancements de nouveaux produits au cours du second semestre, la croissance interne devrait s’accélérer durant cette période pour se situer sur l’ensemble de l’année dans la fourchette de 4 à 6% indiquée précédemment. Parallèlement, au vu de la tendance récente, l’impact des taux de change sur le chiffre d’affaires et sur les résultats du second semestre devrait être beaucoup plus modéré qu’au cours du premier semestre. Tous ces facteurs devraient donc avoir un effet positif sur le taux de rentabilité opérationnelle, qui pour l’ensemble de l’année devrait, comme annoncé, rester proche du niveau atteint en 2013.

 

 

 

 

 

C

 

 


 

 

Retour

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page Share on Twitter