Shaping the future of animal health
Groupe Virbac

Chiffre d'affaires consolidé du troisième trimestre 2013

17-10-2013 

Communiqué


Léger rebond de la croissance organique au troisième trimestre

 

Le chiffre d’affaires consolidé de Virbac au troisième trimestre s’est élevé à
183,4 M€,
en croissance de +2,5% par rapport à la même période de 2012 mais de +9,8% hors impact très défavorable des taux de change, dont la dégradation s’est accentuée au cours de ces derniers mois.
A parités et périmètre constants, la croissance s’est élevée à +2,1%. Cette évolution traduit, comme attendu par le Groupe, un certain rebond après un premier semestre marqué par une évolution de marché assez faible, liée à l’environnement économique et à des conditions climatiques peu favorables.
L’activité durant ce trimestre a évolué plus positivement dans la plupart des régions ; seuls les Etats-Unis sont en retrait du fait d’un déstockage temporaire observé chez certains distributeurs, qui ont reporté leurs commandes au quatrième trimestre.
Le chiffre d’affaires des sociétés acquises l’an dernier, Centrovet au Chili et  Stockguard en Nouvelle Zélande, continue d’afficher une bonne croissance, en ligne avec les attentes. Par ailleurs le Groupe a pris récemment le contrôle total de la société Santa Elena en Uruguay, spécialisée dans les vaccins bovins, dans laquelle il avait pris en 2010 une participation minoritaire de 30%; les ventes de cette société ont été intégrées dans le périmètre de consolidation en septembre à hauteur de 0,7 M€.

Avec un chiffre d’affaires cumulé de 555,4 M€ comparé à 528,4 M€ l’an dernier, Virbac enregistre sur neuf mois une croissance globale de 5,1%, fortement pénalisée par les taux de change puisque la croissance serait de 9,0% à taux constants. Cette évolution reflète une croissance organique redevenue légèrement positive, +0,4%, et l’impact net des acquisitions (Chili, Nouvelle Zélande et Uruguay) et désinvestissements (distribution en circuits spécialisés en Europe) récents.

Sur le plan des espèces, à parités et périmètre constants l’activité à fin septembre dans le segment des animaux de compagnie reste comme au premier semestre en (légère) diminution, de -1%, principalement du fait de la baisse, attendue, de CaniLeish en Europe du Sud et de celle d’Iverhart aux Etats-Unis. Cette tendance est momentanément accentuée à fin septembre par l’effet du report de commandes de distributeurs américains mentionné précédemment.
Le segment des animaux de production connaît, lui, une croissance organique de +2,9%, en amélioration par rapport au premier semestre et toujours tirée dans l’ensemble par les marchés émergents.

 

PR 13Q3-02

Retour

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page Share on Twitter